IF, rétrospective...

2014

« La Prairie Parfumée », le spectacle de Bénédicte Bosc et Stefan Godin, inaugura les soirées du IF au Jardin de la Roquille. 

 

Adaptation du mythique manuel d'érotologie écrit au XVème siècle par Muhammad al Nafzaoui, ce texte riche, coloré, poétique et présenté sous la forme d’une conférence burlesque décalée, n’a été mis en scène qu’en 2013 par Didier Carrier.  Ce spectacle a a reçu un formidable accueil du public et de la critique et a enchainé les dates à Paris (Théâtre de l'Essaïon) et en région parisienne puis à Genève et Sion (Suisse).  

 


2015

Vincenzo Lo Iacono (guitare chant) et Jacques Mancuso  dialoguant de part et d’autre du bassin de la Roquille en un vibrant hommage à Pétrarque.

 

Vincenzo Lo Iacono est l’auteur/interprète de l’album « Fragmenta Animae per Laura », recueil de poèmes de Pétrarque délicatement mis en musique - Production La Giornata Particulière.

 

Depuis 2014, Vincenzo à fait plusieurs disques et se produit régulièrement.

http://vincenzoloiacono.blogspot.fr 

 


Sarah Fourage et son tour de chant (paroles et mélodies de Sarah Fourage accompagnée par la musique de Tony Bruneau), mis en scène par Véronique Kapoian.

 

Réunies au sein de la compagnie A Part Entière depuis 2011, Véronique et Sarah, toutes deux auteures, metteures en scène et comédiennes unies par leur passion pour la littérature et l’écriture contemporaine, ont imaginé un univers musical en reflet d’un théâtre populaire et exigeant.


Lizzy Scurr, auteure compositrice et interprète anglaise devenue avignonnaise crée des ballades embrumées et mélancoliques. Géraldine plus connue sous le nom de« DjéDjagbé » est une artiste au cœur belge et à la culture française.

 

Son goût pour les rythmes syncopés et en dehors du temps lui vient de ses inspiratrices fidèles : Ella Fitzgerald et Erykah Badu. 

En 2014, leurs sensibilités musicales se croisent. C’est la belle alchimie d’une double caresse vocale chaude et apaisante, vivifié par un « flow » syncopé : le duo « An Error Occurred » était né.  

2016

Soirée d’ouverture avec Karinn Helbert et son Cristal, accompagnée du chanteur soufi Abdelhac Ahmed Elkaad et du poète Said Mohamed.

 

Depuis 2016, Karinn Helbert et Mohamed Abdelhac tournent jusqu'en Chine.

Voici des traces du dernier concert de Karinn Kelbert avec le violoniste Manuel Decocq :

 https://www.youtube.com/watch?v=g9-ZegIkrxU


« 26 »

Porté par Sylvie Ollivier et Xavier Go, tous deux chorégraphes-interprètes. « 26 » symbolise l’esprit de la compagnie Tjukurpa, où l’intuition a guidé la création.

 

Que se passe-t-il quand deux inconnus se reconnaissent dans le regard de l’autre ? Comment accepter l’autre et s’accepter soi quand la rencontre nous bouleverse et nous révèle à nous-même. Entre peur et exaltation, passion et déchirement, « 26 » raconte l’histoire de l’inévitable et bouleversante rencontre qui renvoie à l’essentiel : et si on se laissait aller à vivre sa vie… ?

Un jeu de contact et de lâcher prise entre les deux danseurs… jusqu’à la respiration commune.

 


Dizzylez c’est du slam ! Oui. Mais c’est aussi du théâtre, du cinéma.

 

Un univers multicolore tissé avec sa voix sur le ruban de satin musical déroulé par le pianiste Vincent Truel, l’homme au triple « z ». La puissance narrative est là et l’on se surprend à fermer les yeux pour se laisser emporter. 

Une plongée dans l’univers du verbe rythmé et des mots qui claquent avec sa création « Vas-y Piano ».


Laetitia Ayrès (chant & textes) et Jeyran Ghiaee (piano)  rendent un hommage impertinent à Judy Garland, Marilyn Monroe, Barbra Streisand et Audrey Hepburn et nous ont emportés au doux pays des comédies musicales américaines. 

Les chansons éternelles alternent avec les anecdotes et voici le grand Hollywood projeté dans le jardin de Baracane.

 


Invité surprise du célèbre « Mon bar » à deux pas de la place des Carmes : Stéfan Godin accueilli par Manu, Stefan (déjà programmé en 2014) et sa toute dernière création : « Blondin s’échappe ».

 

La poésie, la verve, l’humour, l’humanité d'Antoine Blondin (auteur entre autres, d'« Un Singe en hiver ») et de ses chroniques du Tour de France, parues dans le journal L'Équipe pendant plus de 20 ans.

 


Eric Sam, l’hypnoconteur…

Il y a chez cet artiste hors norme tout le culte du secret attaché aux techniques de l’hypnose et toute la montée dramaturgique dont est capable ce metteur en scène et chef d’orchestre aux talents tout aussi multiples que cachés.