LES SOIRÉES DU IF DIFFUSÉES SUR LA CHAINE YOUTUBE DU IF, 24H APRES LE LIVE !

Le 19 juillet 20h30

https://www.youtube.com/channel/UC9l4uE4RM65qmOA97x13xsg

 

Samedi 18 juillet 2020

Cie Cent Pour Seize

Soyons tous Franck

Auteure et mise en scène : JEANNE FRÉRET

avec Victorine Badiane, Adrien Macquignon, Hugues Moizan, Aurore Rabenja


Jeanne Fréret, auteure et mise en scène

Après une entrée tonitruante dans le petit monde du théâtre à l’âge de 10 ans, c’est avec un esprit vif et aiguisé que Jeanne gravit les échelons jusqu’à son admission aux conservatoires du XVIe puis du VIIIe arrondissements de Paris. Le diable au corps, elle suit également pendant trois années le cours d’atelier chorégraphique dirigé par Nadia Vadori. Durant ces formations, la soif d’apprendre de la jeune artiste ne s’arrête pas aux frontières du jeu. Passionnée par les textes poétiques, elle s’essaie à la mise en scène et se découvre alors un nouveau domaine de prédilection. Une biographie non-autorisée ainsi qu’un biopic seraient en préparation sur la sympathique jeune femme, une information que nous ne sommes malheureusement pas en mesure de vous confirmer à l’heure actuelle.

 

> Mises en scène :

- Baal, de Bertolt Brecht : Auditorium du conservatoire Francis Poulenc Paris XVIe (2018)

- Promesse, création, d’après Le sang des promesses de Wajdi Mouawad : Auditorium du conservatoire Francis Poulenc Paris XVIe (2018)

- Adieu, création, d’après Le sang des promesses de Wajdi Mouawad : Maison des associations du VIIIe arrondissement de Paris (2019)

Victorine Badiane

Après être sortie diplômée d’un master en psychologie et ayant pleinement conscience de sa condition d’élue, Victorine décide de mettre sa perspicacité et sa vivacité d’esprit au service de l’art. Cette comédienne née répond à l’appel de la scène en intégrant le conservatoire du XVIe arrondissement puis celui du VIIIe. Dans ces temples de la création artistique, elle se nourrit, jour après jour, du feu des projecteurs. Ce feu, cette chaleur qui émane de tout son être, elle ne peut le contenir. Le cours d’atelier chorégraphique de Nadia Vadori voit ainsi débarquer une tornade, un ouragan, qui ferait passer Beyoncé pour une danseuse de claquettes unijambiste. 

 

 

 

 

> Pièces :

- Je t’aime à rebours, mis en scène par Leila Chaouachi : En partenariat avec le théâtre de la Bastille (2017)

- Les Bacchantes, mis en scène par Marcus Borja : Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (2017)

- Promesse, mis en scène par Jeanne Fréret : Auditorium du conservatoire Francis Poulenc Paris XVIe (2018)

Adrien Macquignon

Digne représentant de la culture Picto-Charentaise, Adrien est la quintessence même de la simplicité et de la sobriété. Toutefois, son mode de vie minimaliste ne l’empêche pas d’être un homme d’action et d’aventure. C’est après une année passée aux Etats-Unis qu’il revient avec une seule certitude : il est promis à un avenir professionnel radieux. Il intègre alors à la fois la prestigieuse université de Nanterre dans la section Arts du Spectacle et la classe d’art dramatique du conservatoire du XVIe arrondissement. #FutureElite. Le monde assiste alors ébahi à son envolée magistrale vers les hautes sphères tel un faucon. Une colombe. Un perdreau. Une petite volaille.

 

 

> Pièces :

- Baal, de Bertolt Brecht, mis en scène par Jeanne Fréret : Auditorium du conservatoire Francis Poulenc Paris XVIe (2018)

- Fais dodo, écrit et mis en scène par Bérénice Gautier : En partenariat avec le théâtre de l’Odéon (2019)

- Notre Océan, écrit et mis en scène par Sylvain Onckelet : Théâtre de la Bastille (2019)

Hugues Moizan

Il s’agit de notre tête d’affiche, du doyen de l’équipe. L'aîné. Le vétéran. Le patriarche. L’antiquité. Avant de venir fouler les planches parisiennes, Hugues a passé l’équivalent d’une vie sur les bancs des universités de Rennes et de Nanterre. C’est là qu’il affûte sa passion pour le 6e et le 7e art. Toutefois, ayant conscience qu’il n’est pas éternel et que l’horloge de la vie joue contre lui, il décide, en plus d’éveiller son esprit, de stimuler son corps : théâtre, chant, batterie... Le conservatoire du XVIe arrondissement fut le berceau d’un prodige, à l’âge déclinant, certes, mais Ô combien fougueux et intrépide ! Rien ne semble tarir sa soif de pratiquer. Il découvre toutes sortes de plaisirs cosmiques et transcendants : les plaisirs du comédien accompli. 

 

> Pièces :

- Dix jours pour tuer le temps, mis en scène par Julia Gratens : Théâtre de Ménilmontant (2016)

- Un mariage orthopédique, mis en scène par Lucas Olmedo : Théâtre Clavel (2017)

- L’histoire givrée de Blanche-Neige, écrit et mis en scène par Macha Orlova : Théâtre Darius Milhaud (2019)

Aurore Rabenja

 

Nymphe du Paris Intra Muros, Aurore semble communier depuis sa plus tendre enfance avec la faune, la flore et les astres. Sa joie de vivre l'emmène tout d'abord à la Sorbonne pour suivre une licence d'Histoire des Arts. Elle intègre par la suite le conservatoire du XVIe arrondissement où ses camarades d'art dramatique se font une joie de suivre ses conseils santé à base d'huiles essentielles et de gingembre. C'est alors sans surprise que les metteurs en scène accueillent à bras ouverts ce rayon de soleil dans leurs projets. Des projets couronnés de succès (c'est Pluton et Jupiter qui l'ont dit … Apparemment.)

 

> Pièces :

Hairspray, mis en scène par la compagnie Hit it! : Théâtre Adyar (2015-2016)

Anti-projet, création collective du Conservatoire Francis Poulenc : Théâtre de la Bastille (2016)

Baal, mis en scène par Jeanne Fréret : Auditorium du conservatoire Francis Poulenc Paris XVIe (2018)

Télécharger
SOYONS TOUS FRANCK DOSSIER DE PRESSE.pdf
Document Adobe Acrobat 14.9 MB