21, 22 et 23 juillet

Dernier rivage de Daniel KEENE

par Assane TIMBO

 

Dernier rivage de Daniel Keene 

 

Mise en scène : Assane Timbo

Dramaturgie : Séverine Magois

Interprète : Assane Timbo 

 

Compagnie La Surface de Réparation

Traduction : Séverine Magois, éditions Théâtrales, Pièces courtes 3

 

 

 

Le monologue d'un exilé aux poches trouées, qui se cherche une identité. Comment trouver sa place dans un monde où ce qu'on possède nous définit ? Les souvenirs de guerre se mêlent aux bruits de la rue et à l'imagination. Les paroles de musique comme un refrain bien connu ponctuent cette pièce qui questionne notre humanité.

 

ASSANE TIMBO

Découvrir Assane Timbo au travers cette interview :

 

https://www.youtube.com/watch?v=fo66etJK2Xw

 

 

Des cours Florent en passant par le Conservatoire d'Art dramatique de Nancy ainsi que le théâtre populaire de Lorraine, Assane Timbo est un artiste complet, de comédien-acteur, metteur en scène, photographe, pianiste compositeur et pédagogue.

 

 


DANIEL KEENE

 

https://danielkeene.com.au/

 

Daniel Keene est né à Melbourne en 1955. Après une brève expérience d’acteur et de metteur en scène, il écrit pour le théâtre, le cinéma et la radio depuis 1979. Nombre de ses textes ont été créés par le Keene/Taylor Theatre Project, compagnie qu’il a codirigée de 1997 à 2002. Après une assez longue traversée du désert dans son propre pays, ses pièces sont de nouveau jouées en Australie, où il est enfin reconnu comme l’un des auteurs majeurs de sa génération. Ses pièces sont également jouées à New York, Pékin, Berlin, Tokyo, Lisbonne… Nombre d’entre elles ont été distinguées par d’importants prix dramatiques et littéraires. 

 

Depuis 1999, il est également très présent sur les scènes françaises. Parmi les nombreuses créations de ses textes, citons notamment : Silence complice(J. Nichet, Théâtre national de Toulouse), terre natale (L. Gutmann, Scène nationale de Blois), Terminus(L. Laffargue, Théâtre de la Ville), La Marche de l’architecte(R. Cojo, Festival d’Avignon), moitié-moitié (L. Hatat, Scène nationale de Douai),avis aux intéressés et Un soir, une ville… (D. Bezace, Théâtre de la Commune), Ce qui demeure (M. Bénichou, Maison des Métallos), ciseaux, papier, caillou (D. Jeanneteau et M.-C. Soma, La Colline)… Il écrit d’ailleurs souvent à la demande de compagnies françaises (les paroles; la terre, leur demeure ;Cinq hommes; Le Veilleur de nuit ; L’Apprenti ; Dreamers ; Chère Juliette ; La Promesse ; Manon & Baptiste… )et est régulièrement accueilli en France comme auteur en résidence, notamment à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. En 2016, il est nommé au grade de chevalier des Arts et des Lettres.

 

Son œuvre compte une vingtaine de pièces longues, et une soixantaine de pièces courtes, une forme qu’il affectionne particulièrement. Publiés pour l’essentiel aux éditions Théâtrales, ses textes sont traduits et représentés en France par Séverine Magois.

 

 

SEVERINE MAGOIS

 

Après des études d’anglais et une formation de comédienne, elle s’est orientée vers la traduction théâtrale. Elle travaille depuis 1992 au sein de la Maison Antoine Vitez – Centre international de la traduction théâtrale, dont elle a coordonné à plusieurs reprises le comité anglais.

Depuis 1995, elle traduit et représente en France l’œuvre de Daniel Keene (Théâtrales), ainsi que le théâtre pour enfants de l’Anglais Mike Kenny (Actes Sud / Heyoka Jeunesse).

Elle a également traduit, pour la scène et/ou l’édition, des pièces de Sarah Kane (L’Arche), Kay Adshead (Lansman), Terence Rattigan (Les Solitaires intempestifs), Harold Pinter, Martin Crimp (L’Arche), Nilo Cruz (L’Arche), Mark Ravenhill (Les Solitaires intempestifs), Lucy Caldwell (Théâtrales), Athol Fugard, Simon Stephens (Voix navigables), Matt Hartley (Théâtrales), Penelope Skinner, Pat McCabe (Espaces 34), Rob Evans (L’Arche), David Harrower (L’Arche), Aleshea Harris, Nick Payne, Alice Birch, Duncan Macmillan, Jack Thorne…

De 2010 à 2014, elle est membre du Collectif artistique de la Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche.

En 2005, elle reçoit, avec Didier Bezace, le Molière de la meilleure adaptation d’une pièce étrangère pour La Version de Browningde Terence Rattigan. En 2013, elle se voit décerner le Prix de la traduction des Journées de Lyon des auteurs de Théâtre pour Brûler des voituresde Matt Hartley, dont elle devient l’agent français en 2016. En 2017, elle est lauréate du Prix de la traduction de la SACD.